Lifestyle

Mon ressenti sur mes fêtes de fin d’année au soleil

29 janvier 2019

Hello tout le monde, si vous m’avez suivi sur les réseaux sociaux pendant les fêtes de fin d’année, vous avez pu voir que je me suis exilée sous le soleil de la Martinique pour fêter Noël en famille, ainsi que, la nouvelle année !

Je reviens vers vous pour vous parler de cette belle expérience. Alors non, je n’ai pas de famille en Martinique, mais, plus jeune j’y suis allée sept hiver d’affilés, oui oui vous avez bien lu, mes parents ont eu un coup de cœur pour cette île, où nous allions avec des amis. Puis, nous sommes allés arpenter et visiter d’autres pays avant que l’idée de retourner en Martinique resurgisse l’année dernière quand on se posait la question de fêter Noël au soleil.

Cela fut comme une évidence pour la plupart de la famille. J’avoue avoir tiqué au début, puisque j’ai envie de visiter chaque endroit/pays du monde, et refaire une fois de plus la Martinique ne me semblait pas nécessaire. Puis je me suis rappelée que je n’avais même pas 10 ans la dernière fois que j’y suis allée, et que je n’avais pas fait la Montagne Pelé, etc. Et pour des vacances en famille, avec enfants en bas âges, c’était le combo parfait de retourner dans un lieu qui ne nous était pas inconnu. D’autant plus que, c’est la meilleure période en terme de saison pour aller dans les Antilles.

Plus la période de Noël arrivait et moins j’étais dans la dynamique que j’ai chaque année : l’envie de chocolats, l’achat du sapin, trouver les cadeaux parfaits ! J’étais plus à la recherche de maillot de bain et de petites robes pour m’envoler sous le soleil. Et je dois dire que ça ne fut pas chose facile avec les collections spéciales fêtes de fin d’année dans les magasins.

J’attendais beaucoup de ces vacances pour me ressourcer, me retrouver avec mes proches, ne rien faire (ce qui est difficile pour moi) et profiter du soleil, la mer et les spécialités Martiniquaises !

La première chose que j’ai fait en arrivant en Martinique, fut de retourner au marché où nous avions l’habitude d’aller, à Saint Anne, pour acheter des accras de morue, un gâteaux à la goyave… J’ai de suite retrouvé les saveurs que j’avais gardé en mémoire et c’est à ce moment-là que je me suis rendue compte que rien n’avait changé, c’était comme dans mes souvenirs.

Dans la Villa que nous avions loué, le joli sapin dans le salon nous a ramené à la réalité, car fêter Noël au soleil n’est pas très commun pour des Bretons ! Et je dois dire qu’on s’habitue vite au rythme des Antilles. On a retrouvé les habitudes que nous avions lors de nos précédentes vacances : aller à la plage aux Salines quand on n’avait rien de prévu, boire un cocktail en regardant le coucher de soleil… Tout semblait si facile loin de la métropole avec une température proche des 35 degrés.

Pour revenir sur Noël nous avons bien sur mangé les plats locaux et c’était délicieux. Au menu : accras, boudins créoles avec du shrubb, qui est la boisson de Noël à base de liqueur d’orange. Pour le plat, le porc est à l’honneur avec un ragoût et du jambon caramélisé à l’ananas, accompagné de légumes du pays et d’un gratin. Et pour le dessert un blanc manger coco évidemment !

Nous sommes également allés à la messe de Noël qui représentait très bien les Antilles, avec des chants dynamiques et rythmés. L’église de saint Anne est face à la mer et le prête qui a animé la messe nous a dit que c’était la seule église avec une vue pareil, et je dois dire que ça avait un charme fou.

 

 

Puis nous avons également fêter la nouvelle année là-bas, avec quelques heures de décalage avec la métropole. J’étais dans l’eau quand je recevais des messages de « Bonne Année 2019« . Je crois que c’est ça le plus marquant : ne pas être sur le même fuseau horaire. Et là aussi, c’est agréable d’être les pieds dans le sable et de faire un bain de minuit pour fêter la nouvelle année!

Après cette escapade de trois semaines, il faut rentrer et je dois dire que le retour fut un choc thermique ! J’ai eu du mal a revenir, j’étais tellement bien là bas loin de tout.  Mais j’ai pris conscience de l’envie qui me trottait dans la tête depuis quelques temps : l’expérience de vivre au soleil. J’ai la chance avec mon métier de pouvoir travailler partout et comme disait Charles Aznavour « Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil » et je crois qu’il a plutôt raison. J’ai toujours eu envie d’arpenter le monde, je dois surement cela, à mes parents, ces deux globes trotteurs ! J’ai pensé à faire un tour du monde, puis en tant qu’infirmière je me suis dit « pourquoi pas partir vivre au soleil ? ». Cette opportunité est réalisable, je la garde dans un coin de ma tête, pourquoi pas pour l’année prochaine !

Je reviens dès la semaine prochaine avec un article complet sur la Martinique : quoi faire, où séjourner, etc. En attendant je vous laisse avec ma vidéo ensoleillée pour vous faire patienter.

 

 

Belle journée.

Parisienne Rose

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.